Forum Alliance-Elevage.com

Le forum des éleveurs ovins, caprins, bovins et équins
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Fièvre Q en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lann ar c'hivri



Nombre de messages : 4
Age : 35
Localisation : Crozon
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Fièvre Q en France   Dim 21 Fév 2010 - 5:42

Bonjour,

On vient de diagnostiquer la fièvre Q sur notre élevage après analyse d'un avorton. Nous avons démarré notre élevage l'an passé avec des chevrettes indemnes et nous avons eu 4 avortements sur 22 primipares (et il reste encore 2 mois de gestation). Nous avons lu les messages sur la maladie aux Pays-Bas et il semble que cette maladie reste mystérieuse pour beaucoup. Ainsi on s'est dit que notre expérience et les conseils de nos véto pouvaient intéresser d'autres éleveurs.

Ce qu'on sait de la fièvre Q:
La fièvre Q est provoquée par une bactérie particulièrement résistante qui circule principalement par voies aérienne, mais aussi par les tiques, peut être le sperme etc... La bactérie est impossible à éliminer des terrains et les animaux traités restent porteurs à vie. Un traitement antibio (oxytétracycline) permet de limiter les avortements mais pas les excressions et les chèvres restent porteuses. Par contre, une immunité peut s'installer et le phénomène d'avortement concernerait principalement les primipares. On ne sait pas si l'immunité naturelle fonctionne, mais la vaccination (avec coxevax, spécifique fQ) des primipares peu avant la première saillie permet d'immuniser les animaux pour toute leur carrière. On nous a donc conseillé de vacciner nos chèvres l'an prochain avant saillie, puis chaque année de vacciner les chevrettes uniquement. Ainsi on limtera les avortements mais encore une fois il faudra de toute façon vivre avec.
Les prises de sang on révélé l'absence d'anticorps ce qui signe une contamination récente de notre cheptel. On est pourtant à l'extrême ouest de la Bretagne, qui n'est pas une terre d'élevages industriels... de chèvres !, isolé de toute contamination par d'autres élevages. Il semble donc que la maladie soit dans le milieu. Elle peut être propagée par le vent, les chevreuils, les oiseaux etc...
Cette maladie est transmissible à l'Homme et peut être particulièrement problématique chez la femme enceinte (avortements, stérilités). Elle cause aussi de grandes fatigues, voir des handicaps ? Là dessus on n'a aucune information précise, ce qui est un peu étonnant pour une maladie humaine. Si quelqu'un a des références d'études là dessus on est preneur.
Vu la rapidité avec laquelle on a choppé la bactérie, alors qu'on a un petit cheptel, soigné, bio, tout ce que vous voulez... (d'ailleurs les chèvres avortent en bonne santé...), nous laisse penser que la bactérie est très présente dans le secteur, mais passe peut être inaperçu sur des élevages "matures" avec une majorité d'adultes (immunisées naturellement ???).

Pour la suite, on traite nos chevrettes aux antibio pour ammener les 18 qui reste à terme. On vaccinera ces 18 chèvres en août prochain avant les saillies, et chaque année les chevrettes avant leur première saillie également.

Si quelqu'un a plus d'infos sérieuse on est preneur.
Merci, à bientôt,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: re   Dim 21 Fév 2010 - 7:59

Bonjour,
c'est bien inquiétant ce que tu nous dit, je pensais que la fièvre Q était plutôt sur l'Est de la France, ben j'ai tout faux apparemment. Donc je suis concernée, étant à l'entrée de la presqu'ile de Crozon....
Qui a fait le diagnostic fièvre Q? La DSV?
On a eu quelques morts nés, mais les brebis ont tellement fait les idiotes avant d'être rentrées pour l'agnelage (tombées dans la rivière pour traverser au plus court pour zller manger l'ensilage donné aux champs alors qu'elles ont un pont 50 m plus loin,ou encore mieux, se sont piétinées en passant un talus à tel point qu'on a cru qu'il y en avait 5 de mortes, et puis non, elles ont ressucité...ouf ), que ça ne nous a pas inquiétés plus que ça... On a eu deux brebis qui ont fait des avortons, dont une avait dans le tas un agneau mort né mais bien fini, c'était des vieilles brebis, pas des primipares.
Je n'ai rien de plus que ce que tu dis dans mes cours sur la fièvre Q, mais c'est à surveiller, merci en tous cas pour l'info. On verra ça au prochain agnelage des agnelles, prevu dès la fin mars...
Revenir en haut Aller en bas
lor0055

avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 69
Localisation : à 15 km à l'est de Rennes,exploitation qui vient de passer entre les mains de plus jeunes.
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: fièvre q   Dim 21 Fév 2010 - 8:04

Juste un petit rappel. Tout avortement, quel qu'en soit la cause, doit s'accompagner d'une déclaration... et d'une analyse au laboratoire départemental vétérinaire..... j'en sais quelque chose ! Conseils par MP seulement, ou téléphone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moulindeliffre.jimdo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Dim 21 Fév 2010 - 9:15

Bonjour,
Pas sympa cette fièvre Q, comme toute cochonnerie qui se met sur nos troupeaux.
Je travaille avec le gie zone verte et mon véto, qui fait partie de ce gie, m'en a parlé brièvement l'autre jour mais si je me souviens bien ce qu'il a pu me dire : c'est qu'il faut vacciner les primipares, apparemment quand elles sont porteuses, le vaccin n'a aucune action par la suite.
Tu peux essayer de les contacter, je te donne l'adresse du site : http://www.giezoneverte.com/

pour répondre à lor0055, tout avortement n'est pas à déclarer à qui que ce soit, sauf pour les vaches. Enfin, il me semble !
De toute façon, dès qu'un certain nombre d'avortements se produit sur un élevage : il faut faire analyser un avorton et surtout prendre des précautions en le manipulant.
Chez moi, cette année, 7 avortements sur des primipares et les analyses sont revenues négatives, alors !!! Remarquez, je préfère que ce soit ainsi !

Bon courage, Lann ar c'hivri
Tiens nous au courant, car personne n'est à l'abri d'une éventuelle propagation
Revenir en haut Aller en bas
Lann ar c'hivri



Nombre de messages : 4
Age : 35
Localisation : Crozon
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Dim 21 Fév 2010 - 10:32

Les analyses ont été faites par le labo départemental idhesa qui a envoyé copie des analyses FCO à la dsv (résultats négatifs avec qu'on a un élevage bovin contaminé en face) et fièvre Q au gds. Comme ils n'étaient pas trop pressé on a reçu les résultats par courrier... La fièvre Q n'a été détectée que sur un avorton pour 2 analysés. Et rien dans le sang des 4 chevrettes. Les véto avaient prévenu qu'il peut y avoir des problèmes de détection des maladies lors des analyses ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a rien. Mais mieux vaut avoir autre chose que la fièvre Q je crois tongue
Dans le Finistère, j'ai entendu parler d'un élevage de chèvres dans les monts d'Arrée qui aurait arrêté suite à la contamination d'une personne dans le couple d'éleveurs. Mais c'est une info de seconde main.
J'ai vu qu'il existe un vaccin pour l'Homme également, je vais demander à mon médecin de se renseigner là dessus.
Merci pour vos messages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nageol81



Nombre de messages : 121
Age : 57
Localisation : monts de lacaune
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Dim 21 Fév 2010 - 10:57

en 2008 mon père âgé de 80 ans a chopé la fièvre Q .
il a faillit y passer , c'est une maladie a ne pas prendre a la légère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rattie

avatar

Nombre de messages : 448
Age : 53
Localisation : suisse / hautes alpes
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Dim 21 Fév 2010 - 11:02

la fièvre Q j'ai eu ça à très grande échelle lorsque j'avais mon troupeau ovin dans le sud est. région ou il y en a énormément. cela peut anéantir tout un agnelage avec mortalité sur les brebis, pas de lait, mammites , arthrites ,pneumonies etc......ça coute donc très cher et mieux vaut donc anticiper le cauchemar en vaccinant comme avec la chlamydiose. de plus pour l éleveur et toutes personnes qui s'occuppent des betes c'est l'équivalent d'une bonne bruxellose avec des sequelles lourdes, sur le long terme, fragilité pulmonaire , fatigue récurente, arthrite rhumatisante, tout ça meme sur quelqu'un de jeune et en bonne santé. quand aux services vétérinaires jusqu'à maintenant c'était pas vraiment leur problème et de plus j'observe de plus en plus de "techniciens "et autres de dsv etc.....qui en savent bien moins qu'un malheureux novice en élevage! donc prenez les précautions nécessaires à temps et tout ira bien !!!!bonne chance!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noukyenalpage.eu
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Dim 21 Fév 2010 - 11:36

Lann ar c'hivri a écrit:

Dans le Finistère, j'ai entendu parler d'un élevage de chèvres dans les monts d'Arrée qui aurait arrêté suite à la contamination d'une personne dans le couple d'éleveurs. Mais c'est une info de seconde main.
J'ai vu qu'il existe un vaccin pour l'Homme également, je vais demander à mon médecin de se renseigner là dessus.
Merci pour vos messages

heu les Monts d'Arrées c'est pas grand, j'y habite...pas encore entendu parler!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Dim 21 Fév 2010 - 16:31

message supprimé


Dernière édition par Goat le Lun 22 Fév 2010 - 7:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy

avatar

Nombre de messages : 194
Age : 38
Localisation : Aube
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 1:49

Bonjour,
Quelle précaution prendre alors ? Une vaccination systématique des primipares avant les saillies, même s'il n'y a pas de cas de fièvre Q ?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 3:49

La vaccination est certainement la meilleure façon de se protéger!
Revenir en haut Aller en bas
mercedes

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 43
Localisation : rhone
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 7:02

ho mince alors
je suis desole pour vous
les bebe sont t il porteur de cette maladie?
c ets une maladie qui se guerit ou que tes chevre porterons toute leur vie?
je connait pas du tout cette maladie
c ets quoi les symptomes a part avortement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lor0055

avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 69
Localisation : à 15 km à l'est de Rennes,exploitation qui vient de passer entre les mains de plus jeunes.
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 7:11

Lann ar c'hivri a écrit:

Dans le Finistère, j'ai entendu parler d'un élevage de chèvres dans les monts d'Arrée qui aurait arrêté suite à la contamination d'une personne dans le couple d'éleveurs. Mais c'est une info de seconde main.

J'oserais vous dire, qu'ayant eu, depuis bien longtemps des échanges avec ces éleveurs, que ces derniers sont déjà intervenus à propos de cette maladie aux conséquences dramatiques sur ce forum. C'est donc, pour moi, de première main.

L'emploi du conditionnel dans "qui aurait arrêté", et pour Goat, mieux informé, des doutes à propos des véritables raisons, créent un climat de suspicion. Une analyse sereine permettrait d'éviter que la rumeur devienne malsaine.

Et pour Mercedes, aux Pays-Bas, ils considèrent qu'après avoir exterminé un élevage qui a eu l'infection, tout élevage sera interdit dans les lieux à vie ! A méditer !
La dissémination de cette bactérie a été largement étudiée et expliquée ( interrogez Google )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moulindeliffre.jimdo.com/
mercedes

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 43
Localisation : rhone
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 7:18

ha voui donc c ets vraiment une maldie seriuese et qui perdure
incroyable ca
mais tu ne doit pas abbatre ton troupeau quant meme?
mon dieu comme tu doit etre angoissez
fichu maladie No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 7:23

Toutes mes excuses, c'est parce-que j'ai préféré continuer en mp avec Lann Ar C'hivri plutôt que de parler de ce sujet sensible sur le forum. On ne parlait pas des mêmes personnes. Restons en donc aux faits et aux infos techniques.
J'efface les lignes maladroites.


Dernière édition par Goat le Lun 22 Fév 2010 - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mercedes

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 43
Localisation : rhone
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 7:26

j espere que tout ce pasera bien pour vous
je vous envoit plein de bonne onde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manech

avatar

Nombre de messages : 1188
Age : 54
Localisation : cévennes -30
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: fièvre Q en france   Lun 22 Fév 2010 - 8:05

la fièvre Q et FCO sont-elles deux choses différentes ? Shocked
la fièvre Q a-t-elle un autre nom ?
quels sont les principaux sympômes ? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 8:37

La fièvre Q et la FCO sont 2 maladies différentes!

La fièvre Q est une maladie avortive, les avortements ont lieu, en général, en fin de gestation. Comme pour la plupart des virus, le vaccin est assez efficace.
Revenir en haut Aller en bas
lor0055

avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 69
Localisation : à 15 km à l'est de Rennes,exploitation qui vient de passer entre les mains de plus jeunes.
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: fièvre q en France   Lun 22 Fév 2010 - 15:20

Et pour notre collègue du 65, voici un extrait du texte officiel: (copié collé)
"Déclaration obligatoire dès le premier.
La déclaration des avortements chez les ruminants domestiques (bovins, ovins et caprins) est obligatoire. La définition légale de l'avortement est d'ailleurs assez large, puisqu'elle comprend "tout animal (...) qui avorte ou présente des symptômes prémonitoires d'un avortement ou consécutifs à un avortement...... "

Si vous pouvez consulter les nouvelles instructions relatives aux contrôles.... dans les élevages, vous aurez la surprise de lire que les contrôleurs doivent depuis quelques jours, respecter des mesures strictes d'hygiène : tenue, désinfection avant , après..... tout ce que j'ai exigé et que je n'ai pas obtenu ce jour-là ..... Ah... Ah... Un gamin dirait: "On ne peut pas nous soupçonner puisque maintenant on ne le fait plus !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moulindeliffre.jimdo.com/
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 16:44

De la nécessité d’une surveillance des troupeaux de ruminants en vue de la détection de la fièvre Q en France

L’Académie Vétérinaire de France,

Rappelle :

- que la fièvre Q est une maladie transmissible due à une bactérie pathogène, Coxiella burnetti, qui sévit à l’état enzootique en France, dans les troupeaux de bovins et de petits ruminants, chez lesquels elle se caractérise surtout par des avortements et des métrites;
- qu’il s’agit d’une zoonose transmissible par la voie respiratoire et éventuellement digestive, l’homme étant particulièrement sensible lors d’un état d’immunodépression ;
- que son agent causal, très résistant à la dessiccation, peut survivre plusieurs semaines dans l’environnement régulièrement contaminé par les milliards de germes mis en suspension lors de chaque avortement ou encore se retrouver dans le lait ;
- que la fièvre Q n’est actuellement reconnue ni comme une maladie à déclaration obligatoire, ni comme une maladie légalement contagieuse ( M.L.C.).

Considérant :

- que depuis plusieurs années, dans plusieurs départements français, 5 à 40% des troupeaux d’ovins, de caprins et/ou de bovins testés ont été reconnus infectés, la proportion d’animaux contaminés pouvant dépasser 60% dans certains troupeaux ;
- que des cas de contamination humaine directe ou indirecte ont été observés, notamment chez des éleveurs ou des personnels de laboratoire, provoquant des troubles respiratoires, cardiaques, hépatiques, etc..., ainsi que des avortements chez la femme ;
- que les laboratoires vétérinaires départementaux ou régionaux disposent d'outils et de méthodes de diagnostic agréés pour la recherche de la fièvre Q et qu’ils constituent, de ce fait, le relais essentiel entre le terrain et les organismes nationaux de recherche et de référence (CNR);
- que ce réseau de surveillance, malgré sa qualité, n'est pas suffisamment mobilisé ni sollicité en vue du contrôle des troupeaux suspects ;
- que les vétérinaires praticiens et les éleveurs sont insuffisamment alertés de la menace épidémiologique et zoonotique;

- que l’étiologie des avortements des ruminants doit toujours être déterminée avec précision - même dans le cas des petits élevages familiaux susceptibles d’échapper aux contrôles sanitaires- afin que puissent être prises les mesures sanitaires qui s’imposent.

Estime en conséquence :

- qu’il existe actuellement une menace avérée de contamination de l’homme par l’agent de la fièvre Q, - que le risque peut être grand de ne pas déceler à temps chez l’animal des cas sporadiques, voire enzootiques, de cette maladie classée « zoonose importante » par l’Institut National de Veille Sanitaire (INVs);
- que les pouvoirs publics doivent en conséquence prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé animale et la santé humaine.

Recommande :

- que la fièvre Q et son agent fassent l’objet d’une recherche permettant d’apprécier leur réel impact dans les troupeaux des ruminants en France ;
- que les résultats de cette recherche soient rassemblés dans un bilan annuel national qui permette de suivre l’évolution de la maladie dans le cadre plus général des politiques sanitaires française et européenne ;
- que les vétérinaires praticiens et les éleveurs, ainsi que les collectivités locales, soient informés et conscients des risques que cette maladie représente pour la santé publique ;
- que la forme clinique de la fièvre Q soit reconnue comme une maladie animale à déclaration obligatoire afin de mieux suivre son évolution et de protéger la santé humaine et animale en France.

Avis de l’Académie Vétérinaire de France adopté le 10 janvier 2008, à l’unanimité des membres présents, moins une voix.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 16:59

J.P. Euzéby : Dictionnaire de Bactériologie Vétérinaire
COXIELLA BURNETII
Aussi bien chez l'homme que chez les animaux, après une infection inapparente ou cliniquement exprimée, Coxiella burnetii peut induire des infections persistantes généralement asymptomatiques. Un phénomène analogue est observé
in vitro et les cultures cellulaires peuvent rester infectées durant des mois ou des années à condition de renouveler régulièrement le milieu de culture.

Les organes et tissus hébergeant les bactéries persistantes (sous la forme de variants de petite taille ou de pseudo-spores ?) sont mal connus mais, après infections expérimentales ou naturelles, une persistance a été mise en évidence dans le foie, la rate, les reins, le cerveau, les testicules et les vésicules séminales chez le cobaye ;
dans le foie, la rate, les reins, les nœuds lymphatiques, l'intestin et la moelle osseuse chez le mouton ; dans les cellules mononucléées du sang, le foie et la moelle osseuse chez l'homme.

Chez les femelles en gestation et chez la femme enceinte, la multiplication de Coxiella burnetii est réactivée et de fortes concentrations de germes sont observées dans le placenta et dans les glandes mammaires.
Les valvulopathies, le développement d'anévrisme vasculaire, la pose de prothèse vasculaire, les hémodialyses, les états d'immunodépression sont également des facteurs impliqués dans les mécanismes de réactivation.

Pouvoir pathogène pour les animaux

Chez les vertébrés domestiques, l'infection à Coxiella burnetii est souvent inapparente mais, au moins chez les ruminants, elle peut être associée à de l'infertilité, à une diminution du poids des nouveau-nés, à des avortements, à de la mortalité néonatale ou à des mises bas prématurés.
L'infertilité et la naissance de nouveau-nés chétifs (avortements en fin de gestation) sont principalement observées chez les bovins. D'autres formes ont été décrites : pneumonies, métrites, conjonctivites, arthrites.
Les avortements, décrits chez les petits ruminants, sont des avortements tardifs dont la fréquence est très variable au sein d'un troupeau. Le rôle étiologique de Coxiella burnetii n'est pas véritablement démontré car la bactérie est également présente dans les placentas et les fœtus lors de mises bas normales.
Toutefois, il est généralement admis que les animaux nouvellement infectés présentent une tendance à l'avortement.
Lors des gestations ultérieures, les animaux restent excréteurs mais n'avortent plus.
Chez le chien, la fièvre Q a été rendue responsable de cas de mortinatalité.

Expérimentalement, l'infection peut être transmise à des animaux de laboratoire : souris, cobayes, rats, hamsters, lapins, singes... Chez ces animaux, l'infection peut être asymptomatique ou se traduire par de la fièvre ou par la formation de granulomes voire même être mortelle lorsque l'inoculum est important.

Pouvoir pathogène pour l'homme

Dans la majorité des cas, l'infection par Coxiella burnetii demeure asymptomatique et sur 100 individus infectés seuls 40 présentent des signes cliniques. Même lorsqu'elle est cliniquement exprimée, la fièvre Q évolue le plus souvent sous une forme modérée si bien que l'hospitalisation ne concerne en moyenne que 2 à 4 p. cent des malades.
Après une incubation de une à trois semaines, la fièvre Q évolue sous une forme aiguë ou sous une forme chronique. Les formes chroniques sont les plus graves et elles sont plus fréquentes chez les patients immunodéprimés (infections par le virus HIV, cancers, traitements immunosuppresseurs) ou souffrant d'une valvulopathie ainsi que chez les femmes enceintes.

La fièvre Q aiguë se traduit soit par des signes cliniques non spécifiques évoquant une grippe (fatigue, fièvre, frissons, céphalées, arthralgies) soit par des pneumonies atypiques accompagnées parfois de détresse respiratoire soit par des signes d'atteinte hépatique (augmentation des enzymes hépatiques, parfois hépatomégalie, rarement jaunisse). Des myocardites, des péricardites, des méningo-encéphalites ou des éruptions cutanées sont parfois observées.
Certains malades présentent à la fois de la fièvre, des signes hépatiques et des signes pulmonaires. Dans tous les cas, le pronostic des infections aiguës est bon,
les symptômes régressent en deux à trois semaines et la mortalité est inférieure à 1 p. cent.
La fièvre Q chronique qui peut se produire plusieurs mois ou années après une infection aiguë, se définit par une évolution clinique d'une durée supérieure à six mois et par la présence d'IgG ou d'IgA dirigées contre les antigènes des bactéries en phase I. Elle se traduit principalement par des endocardites (généralement fatale en l'absence de traitement) chez des sujets souffrant de lésions valvulaires auxquelles peuvent être associées des hépatites chroniques. Plus rarement, on note des infections sur anévrisme vasculaire ou sur prothèse vasculaire, des ostéomyélites chroniques,
des ostéo-arthrites chroniques, des infections pulmonaires chroniques, des hépatites sans endocardite ou un syndrome de fatigue chronique. Le pronostic des formes chroniques est grave et le taux de mortalité peut atteindre 15 p. cent.


Chez les femmes enceintes, la fièvre Q peut provoquer une placentite et conduire à des naissances prématurées, à des avortements ou à des morts in utero.
En France, la fièvre Q de la femme enceinte semble être un véritable problème de santé publique. Ainsi, dans la région de Martigues, l'incidence de l'infection
a été estimée à 1 cas pour 540 grossesses soit une incidence nettement supérieure à celle de la toxoplasmose, de la listériose ou de la rubéole.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 17:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Prévention du risque

Gestion française de la Fièvre Q

Dans les suites immédiates de l'épidémie de Briançon, l’Agence française du Sang (AFS) avait cessé toute collecte et mis en quarantaine les produit sanguins issus de la région.
Un contrôle sérologique de la sérothèque des donneurs avait été réalisé par le CNR, sur les dons effectués depuis le début de l’épidémie.
Sur 620 échantillons contrôlés, 93 étaient positifs (séroprévalence de 15 %), dont 22 correspondaient à une fièvre Q évolutive, possible ou probable (soit 3,5 %). Douze témoignaient d’une conversion récente (inférieure à 2 ans) et 59 d’un contact ancien. Les produits déjà distribués avaient fait l’objet d’une enquête : 11 patients avaient reçu une transfusion, dont 4 avaient pu être contrôlés, tous négatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 17:06

Arrêté du 4 novembre 2002 fixant les procédures de décontamination et de désinfection à mettre en oeuvre pour la protection des travailleurs dans les lieux où ils sont susceptibles d'être en contact avec des agents biologiques pathogènes pouvant être présents chez des animaux vivants ou morts, notamment lors de l'élimination
des déchets contaminés, ainsi que les mesures d'isolement applicables dans les locaux où se trouvent des animaux susceptibles d'être contaminés par des agents biologiques des groupes 3 ou 4

NOR AGRS0202451A
J.O. du 13/12/2002 Pages : 20606/20610

(Etablissements visés à l'art. L. 231-1 du code du travail)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 18:02

l'arrêté du 18 mars 1994 relatif à l'hygiène de la
production et de la collecte du lait, et la note de service du
10 février 1997, modifiée le 22 janvier 2003, réglementent la
conduite à tenir par les fabricants de fromage au lait cru
titulaires d'une marque de salubrité communautaire lorsque
leurs cheptels sont atteints de FQ.

Réglementation de la Fièvre Q :
A.M. 6 août 1985 : livraison du lait cru à partir d'étables
bovines sans cas clinique de fièvre Q depuis au moins un an.
A.M. 18 mars 1994 : le lait cru provient d'animaux sans
symptômes de maladies contagieuse transmissible à l'homme.

N.S. 10 février 1997, modifiée le 22 janvier 2003 et par la
note de service du 10 février 2004 :
" - Le lait des animaux avortés ne doit pas être utilisé en vue
de la collecte, du traitement, de la transformation et de la
vente en vue de la consommation humaine.

- Le lait provenant des autres animaux peut être utilisé en
vue de la transformation. Toutefois, conformément à
l’article 14 point 8 du règlement (CE) n°178/2002,
s’il
existe des raisons de soupçonner que les produits laitiers
issus de l’exploitation sont dangereux, une pasteurisation
systématique du lait à 72°C pendant 15 secondes, ou tout
barème temps/température d’effet au moins équivalent est
nécessaire. Ce peut être le cas notamment si un lien
épidémiologique est soupçonné entre la consommation de
produits et des cas humains de fièvre Q
- Inciter l'éleveur à adhérer à un programme sanitaire dont le
but idéal serait le renouvellement complet du cheptel".
Cette réglementation prend en compte le fait que ni la
vaccination, ni le traitement par les tétracyclines ne
permettent d'éradiquer le portage et l'excrétion
intermittente de Coxiella bumettii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 18:15

Sont concernés tous les établissements dans lesquels la nature de l’activité peut conduire à exposer les travailleurs à des agents biologiques.
Les principes réglementaires de prévention liés au risque biologique sont basés sur les principes généraux de prévention (article L. 230-2 du code du travail) : évaluation des risques, suppression et limitation de l’exposition.
L’employeur est responsable de la protection de ses salariés exposés au risque biologique.
Il lui appartient :
- d’évaluer le risque
Il s’agit, en l’occurrence, de déterminer la nature, la durée et les conditions de l’exposition des travailleurs pour toute activité susceptible de présenter un risque d’exposition (art. R.231-62 du code du travail).
- de limiter l’exposition au risque
Lorsque la nature de l’activité le permet, l'exposition au risque (déterminée en fonction de l’évaluation réalisée) doit être évitée.
Lorsqu’elle ne peut être évitée, elle doit être réduite en prenant un certain nombre de mesures (limitation du nombre de travailleurs exposés, adoption de mesures de confinement, signalisation, mesures d’hygiène réduisant la dissémination de l’agent biologique hors du lieu de travail), et par la mise en place de protections collectives ou individuelles.
Le chef d’établissement doit former et informer les salariés et leurs représentants.
La liste des salariés exposés aux agents de catégorie 3 et 4 doit être établie et conservée 10 ans. {coxiella burnetii 3}
- mettre en place une surveillance médicale
Concernant la surveillance médicale le médecin du travail peut prescrire des mesures ou investigations de prévention en fonction des pathologies observées chez les travailleurs qu’il surveille.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
stagiaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Lun 22 Fév 2010 - 18:31

La fièvre Q est caractérisée par son polymorphisme clinique, l'atteinte neurologique a parfois été décrite.
Au cours de la fièvre Q aiguë, les manifestations neurologiques , mentionnons la méningite aseptique, une encéphalite ou une encéphalomyélite, et la neuropathie périphérique.
--------------------------------------------------------
La valeur du suivi après l'infection aiguë de la fièvre Q.

Il s'agit d'un rapport de cas d'un de 53 ans vieille femme impliquée dans une éclosion de fièvre Q, en qui l'endocardite de la fièvre Q a été diagnostiquée 18 mois après l'infection aiguë de la fièvre Q.
Au moment du diagnostic, elle était totalement asymptomatique et sans dépistage de la fièvre Q chronique,,,,,,,,,,
---------------------------------------------------------------------------
Q endocardite fièvre avec de multiples complications d'organes
Le syndrome de fatigue post-infection à la suite de la fièvre Q.
Chronic fatigue syndrome after Q fever.
Q infections ostéo-articulaires fièvre: quatre nouveaux cas et une revue de la littérature.
Alithiasique cholécystite aiguë associée à une fièvre Q
La fièvre Q et lymphadénopathie
L'endocardite due à Coxiella burnetii
le cas d’une pneumopathie à Coxiella burnetii
La pneumonie de la fièvre Q aiguë
Une forme grave de fièvre Q Coxiella burnetii; Péricarde; Foie
Méningoencéphalite au cours d'une fièvre Q
Mononévrites multiplex causée par Coxiella burnetii infection (fièvre Q).
Troubles du comportement et anomalies à l’IRM cérébrale révélateurs d’une fièvre Q
Fièvre Q et syndrome des antiphospholipides
Spondylodiscite à Coxiella burnetii (fièvre Q) sous anti-TNF
Une fièvre Q révélée par une méningoencéphalite suivie d'une endocardite
Fièvre Q aiguë et hydrocèle testiculaire
Manifestations extrapulmonaires de la fièvre Q aiguë
Fièvre Q, insuffisance aortique, hypersplénisme et composant monoclonal
Fievre Q a debut meninge avec pericardite.
Érythème noueux et fièvre Q
Fièvre Q et risque transfusionnel
Rupture d'anévrisme hépatique révélant une fièvre Q chronique
Abcès splénique au cours d'une fièvre Q chronique en l'absence
d'endocardite
Pseudo-anévrisme aortique sous-rénal à Coxiella burnetii
MANIFESTATIONS OPHTALMOLOGIQUES DE LA FIEVRE Q //FIEVRE Q
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mercedes

avatar

Nombre de messages : 181
Age : 43
Localisation : rhone
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Mer 24 Fév 2010 - 2:56

Shocked mariannne
Merci pour c est information.
Et bien ca fait peur. affraid
Mon veto m'a pas parlez de ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Mer 24 Fév 2010 - 17:30

Faculté de Médecine ULP F67000 Strasbourg Année 2004-2005
Module De la Conception à la Naissance Infection et grossesse (item 20)

IX. Fièvre Q et grossesse : Docteur, de quoi s'agit-il ?

La fièvre Q, due à une bactérie intracellulaire stricte Coxiella burnetii, au cours de la grossesse humaine à été récemment décrite.
Il s'agit d'une forme sévère de fièvre Q du fait du terrain sur lequel elle survient (immunodépression liée à la grossesse) et surtout de ses conséquences foetales, puisque non traité dans on assiste dans 80% à une mort foetale.

Par ailleurs, il existe un risque important de contamination du personnel de la salle d'accouchement par des aérosols infectés.
En l'absence de traitement correct, les rechutes lors des grossesses ultérieures sont fréquentes (chez l'homme, C.burnetii a été isolée du placenta d'une femme enceinte deux ans après un épisode de fièvre Q aiguë),d'où la nécessité de proposer à la patiente un traitement antibiotique prolongé pendant nonseulement toute la grossesse mais aussi plusieurs mois dans le post-partum.
-----------------------------------------------------------------------------------------------
36èmes ASSISES NATIONALES DES SAGES-FEMMES MARSEILLE 21, 22, 23 mai 2008
extrait du COMPTE-RENDU SCIENTIFIQUE

CONSEQUENCES OBSTETRICALES

C. burnetii a été mis en évidence dans le placenta d’animaux infectés, dans le liquide amniotique de bovins et a été décrit comme étant responsable d’avortements, de retard de croissance intra-utérin (RCIU) et d’accouchement prématuré chez la brebis, la chèvre et la souris.
Chez la femme enceinte, comme chez les autres mammifères infectés par C. burnetii, la bactérie va coloniser l’utérus, le placenta et les glandes mammaires et s’y multiplier.
C. burnetii a également été mis en évidence dans le placenta de femmes enceintes
infectées et dans les viscères foetaux, démontrant ainsi la possibilité d’une infection transplacentaire
L’analyse de cas a permis de démontrer que la fièvre Q pendant la grossesse est une cause significative de morbidité et de mortalité foetale.
Ainsi, elle peut entraîner un avortement spontané, un RCIU, un oligoamnios, un mort foetale in utéro (MFIU) ou encore un accouchement prématuré.
De telles complications ont été respectivement observées dans 13.5 %, 27 %, 10.8 %, 27 %

SUIVI DES PATIENTES ET GROSSESSES FUTURES

Du fait du risque de développer une fièvre Q chronique, les femmes enceintes ayant une fièvre Q aigue doivent bénéficier d’un suivi sérologique rapproché et régulier.
Dans le post-partum, un suivi clinico-sérologique est indiqué pour les mêmes raisons. Du fait du risque d’endocardite, la découverte de la persistance d’un profile sérologique de fièvre Q chronique fait indiquer un traitement d’éradication (association de Doxycycline et
d’Hydroxychloroquine).

La réactivation de l’infection à C. burnetii est à craindre lors d’une grossesse suivante.

Ainsi, toute femme ayant un antécédent de fièvre Q doit bénéficier d’un suivi sérologique mensuel maintenu pendant toute la durée de sa grossesse.

PREVENTION

Tout comme les patients immunodéprimés et ceux porteurs d’une valvulopathie, les femmes enceintes devraient éviter toute situation et comportement à risque. Ainsi, le contact avec des animaux de ferme comme le bétail, les moutons, les chèvres et en particulier ceux ayant mis bas récemment doit être évité.
Comme les autres mammifères, les femmes enceintes infectées par C. burnetii excrètent la bactérie dans les produits de la délivrance et dans le lait.

De ce fait, l’accouchement d’une femme atteinte de fièvre Q expose le nouveau-né, le personnel médical et paramédical et les proches à un risque important de contamination et impose certaines précautions.
La salle d’accouchement doit être tenue fermée et soigneusement décontaminée après
utilisation.

Toutes les personnes impliquées doivent porter des gants et un masque et prendre de grandes précautions lors de la manipulation du placenta.
Enfin, du fait du risque de passage de C. burnetii dans le lait, l’allaitement maternel est contre-indiqué chez toutes les femmes ayant présenté une fièvre Q pendant leur grossesse.

CONCLUSION

Pendant la grossesse, la fièvre Q peut être responsable de graves complications materno-foetales et est d’autant plus grave qu’elle survient précocement.

Elle expose l’enfant à naître au risque d’avortement spontané, de RCIU, d’oligoamnios, de MFIU et d’accouchement prématuré. La survenue d’une complication obstétricale et en
particulier d’une MFIU est liée avec la présence d’une infection placentaire.

Pour la femme enceinte, la fièvre Q expose au risque de forme chronique de la maladie.

Le traitement prolongé par Co-trimoxazole permet de prévenir l’infection placentaire, la survenue d’une complication obstétricale et surtout d’une MFIU. Il est également d’un
réel avantage pour la mère en prévenant l’apparition d’une fièvre Q chronique. Il doit être prescrit à toute femme enceinte atteinte de fièvre Q.
Le dépistage de la fièvre Q doit être systématiquement envisagé chez les patientes ayant un ou plusieurs facteurs de risque d’exposition à C. burnetii, mais aussi chez celles qui sont atteintes d’une valvulopathie.

[url] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lann ar c'hivri



Nombre de messages : 4
Age : 35
Localisation : Crozon
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Jeu 25 Fév 2010 - 5:29

Marie22,
Ce n'est pas parce qu'un message ne t'intéresse pas qu'il n'est pas intéressant pour le forum. Il me semble que ton message ne peut qu'envenimer le débat.
D'autre part ta démonstration chiffrée est incompréhensible: tu pars d'un % rapporté à 100 000 personnes ??? Que je sache on est plus de 60 millions en France, ce qui fait 30000 contaminations par an et 1200 cas graves.
Ce que dit Marianne a l'avantage d'être vérifié et vérifiable.

Sans tourner à la psychose, le silence et la méconnaissance de cette maladie par les vétérinaires et les médecins (au moins en Finistère) est totalement anormale. La maladie semble répandue chez nous chez tous les ruminants domestiques ce qui doit quand même faire un paquet de personnes contaminées, or il est très important de dépister tôt la maladie pour traiter à temps les patients et éviter le développements de formes graves.

Le silence des éleveurs est également inquiétant car des solutions existent pour limiter la dissémination de la bactérie. Le dispositif étant basé sur la vaccination des primipares chaque année et sur le renouvellement du cheptel pour, à terme, éliminer tous les animaux contaminés non vaccinés de la ferme (toutes les vaches et chèvres pour nous). Le vaccin n'est pas efficace sur les animaux atteints et ces individus restent excréteurs de la bactérie même s'ils n'avortent que la première année. Il reste à voir les effets secondaires du vaccin qui n'a pas d'AMM. Quelqu'un a essayé (Coxévac) ?
Il est également important de protéger son entourage et notamment les personnes à risque (femmes enceintes, porteurs de valves cardiaques, immunodéprimés...); la principale voie de contamination étant la voie aérienne il ne faut pas faire visiter son élevage aux périodes à risque (relargage de bactéries aux mises bas par ex.), il faut remuer et épandre son fumier les jours sans vent (pas facile ici !). Le compostage du fumier réduit le taux de bactéries dans ce dernier.
Pour un éleveur contaminé la vente de lait cru est interdite pendant un an, et le lait des chèvres avortées est interdit également. Cependant, bien que le lait soit contaminé par la bactérie, il n'y a pas de preuve scientifique de la contamination humaine par le lait. Peut être parce que avec la bactérie on récupère les anticorps que développe la chèvre à ce stade. Aucune restriction n'existe sur les fromages, les études montrant que la bactérie ne survie pas plus de 2 jours dans le fromage.

J'ai trouvé un véto spécialisé sur cette maladie qui m'envoie un protocole pour tenter d'éradiquer la maladie de mon cheptel (d'après lui c'est possible). Je pourrai le mettre en ligne si ça intéresse.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie22

avatar

Nombre de messages : 1518
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Jeu 25 Fév 2010 - 5:57

lann ar c'hivri
autant pour moi je me suis plantée dans mes chiffres milles excuses...merci d'avoir rectifier...
attention, je n'ai jamais dit que le sujet ne m'interessait pas , bien au contraire, mais je pense que mettre des textes à ralonges ne feront pas avancer les solutions, une explication hors encyclopédie est bien mieux comprise par tout le monde.
ce n'est pas le fond que je mets en cause , mais la forme...
tu nous a mis un cas concret et c'est beaucoup plus "parlant" que du copier/coller internet.
bien sûr qu' il faut informer les gens sur les risques, et 1200 cas par an c' est encore de trop .
je le répète, je suis vraiment désolée pour les personnes qui sont atteintes par cette maladie.

et en ce qui concerne ton cheptel, j'espère que les dégats ne seront pas trop importants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Jeu 25 Fév 2010 - 6:52

Lann ar c'hivri a écrit:
Il reste à voir les effets secondaires du vaccin qui n'a pas d'AMM. Quelqu'un a essayé (Coxévac) ?

J'ai trouvé un véto spécialisé sur cette maladie qui m'envoie un protocole pour tenter d'éradiquer la maladie de mon cheptel (d'après lui c'est possible). Je pourrai le mettre en ligne si ça intéresse.
A+

Je ne savais pas que le coxevac n'avait pas d'AMM en caprin! Nous vaccinons avec depuis 3 ou 4 ans et nous n'avons pas observé d'effet secondaire génant. Seulement un peu de fatigue, comme pour la plupart des vaccins, et pour certaines un petit abcés à l'emplacement d'une injection, souvent de la 2nde. Notre véto nous a dit que ce vaccin est plus efficace que celui qui fait chlamidiose et fièvreQ.

Pour le protocole, ça m'interresse! Merci de l'ajouter quand tu l'auras!
Revenir en haut Aller en bas
Lann ar c'hivri



Nombre de messages : 4
Age : 35
Localisation : Crozon
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Jeu 25 Fév 2010 - 8:22

Super, ça me rassure un peu que tu n'aies pas de problème. Des éleveurs m'ont quand même parlé de malformations importantes sur les chevreaux...
En effet, Coxévac empêche les avortements et limite l'excrétion de bactéries par les animaux alors que le vaccin chlamydiose fièvre q, est moins efficace et ne limite pas l'excrétion.
En gros c'est la seule façon de limiter la maladie puisque l'antibio (oxytrétacycline) évite une partie des avortements mais rien n'est prouvé sur l'excrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Jeu 25 Fév 2010 - 9:13

On a pas eut de malformations sur les chevreaux.
Revenir en haut Aller en bas
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Ven 26 Fév 2010 - 17:32

extraits du document du COMITE SCIENTIFIQUE DE L’AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE Belgique

Ensemble des animaux du cheptel ovin et caprin belge : il existe un vaccin inactivé (Coxevac, Arricau-Bouvery et al., 2005, Rousset et al., 2009) mais qui n’est pas enregistré à l’heure actuelle ni en Belgique, ni au niveau européen. Il fait actuellement l’objet d’une procédure centralisée de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de l’EMEA.

Les avantages et les inconvénients de la vaccination sont les suivants
Avantages et Inconvénients
à lire page 7

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gus1420

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 44
Localisation : belgique
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Sam 27 Fév 2010 - 13:34

pour ce qui est de la maladie en belgique , un gros élevage est toucher chez nous , certainement d'autres , moi je suis en attente d'analyse sur des avortons vu mon probleme actuelle que certains connaissent .
chez nous aucun vaccins disponible ! l'afsca (agence fédérale de la sécurité de la chaine alimentaire ) veut que les exploitations positive ne vendent ou ne transforment plus de lait cru , vous imaginez le soucis pour le chevre fermier .
j'ai apprit également que la propagation de la maladie est tres facile , donc pas de réel moyens de luttent pour l'évitée vu que l'on a pas de vaccins . chez nous on ne parle pas d'abattage massif comme en hollande ou j'ai lu dans la revue "la chèvre " qu'ils ont abattu
45000 tetes .
j'ai entendu également que la maladie existe depuis tres longtemp et je pense qu'il ne faut pas céder a la panique . les mesures donnée par l'afsca aux éleveurs est de ne pas bouger de fumier , limiter l'acces a l'élevage que aux personnes indispensable , prendre des gands pour les mises bas et ramassage des avortons , l'arriere fait étant la source de communication la plus importante selon eux .
moi j'attend le verdict
gus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lor0055

avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 69
Localisation : à 15 km à l'est de Rennes,exploitation qui vient de passer entre les mains de plus jeunes.
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: fièvre q en France   Sam 27 Fév 2010 - 15:19

Mon cher Gus, oui, je te comprends...... Mais c'est depuis 2006, que la situation est alarmante. Au Pays-Bas, ce seraient 60 000 bêtes qui auraient été éliminées , en décembre 2009, pas de reproduction autorisée avant juillet 2010. Panique ou réalisme ... ?
Certains Français seraient-ils plus malins, seraient-ils mieux protégés, .... peut-être parce qu'ils sont "Français" ?
A l'Université de la Timone, encore eux, on écrivait:
"Dans les élevages contaminés, il est recommandé de pratiquer les mises bas en boxes séparés, de désinfecter les boxes, et de tremper les placentas dans de la chaux chlorée avant de les enterrer à 50 cm de profondeur. Enfin, une chimioprophylaxie par oxytétracycline peut être administrée aux animaux gestants non vaccinées.
Existe-t-il un vaccin ?
A l'heure actuelle, il existe un vaccin humain (Q-vax) qui n'est commercialisé qu'en Australie et n'est pas disponible en France. "
Ah! J'oubliais, on avait eu des problèmes aux antipodes avec la Nouvelle Zélande... aussi.
Et depuis cette époque, qu'a-t-on fait? Rien.... Si, on a fait circuler les bêtes positives pour qu'il n'y ait pas de jaloux. On a dit "Ce n'est rien, n'affollez pas les consommateurs"
Du lait hollandais dans les Deux Sèvres, chez Soignon , et ailleurs ( même Bio) ? Normal, c'est moins cher.
Pour votre sécurité, pour notre sécurité aussi... , ne laissez plus n'importe qui entrer dans votre élevage. Le ministère de l'Agriculture, dans sa circulaire DGAL/SDSPA/C2010.....du 10 février 2010, a donné des consignes à ses fonctionnaires, enfin, pour limiter (un peu) les risques.
Mais protégez-vous en vous informant, puisqu'il n'y a pas de vaccin pour vous.
Pour ne pas être critiqué, il faudrait mieux ne rien dire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moulindeliffre.jimdo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Dim 28 Fév 2010 - 0:47

Revenir en haut Aller en bas
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Dim 28 Fév 2010 - 9:27

le lait n'est pas le seul sujet de préoccupation

En Suisse, en cas de transmission de coxiellose aux moutons par
les tiques, des mesures de restriction du trafic des moutons sont instaurées.
Ces derniers doivent être tondus et leur laine éliminé

Les animaux infectés doivent éventuellement être abattus ou éliminés pour
assainir l’exploitation.
Chez les moutons, il faut de plus limiter le trafic d’animaux, tondre les animaux et
éliminer leur laine.

[PDF] Coxiellose et fièvre Q [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Mar 13 Avr 2010 - 15:48

un dossier fièvre Q sur " le point vétérinaire - avril 2010
vous pouvez demander une copie chez votre véto

article de Hervé-Tissot Dupont et Didier Raoult
unité des rickettsies,centre national de référence,faculté de médecine,Marseille

FIEVRE Q réel risque pour la femme enceinte ?
Une sérologie mensuelle est préconisée pendant la grossesse pour les praticiennes et les auxilliaires "négatives"
Chez les personnes exposées (vétérinaires, éleveurs) la séroprévalence de la fièvre Q peut atteindre 50%, alors que dans la population générale l'incidence est estimée à 0,5 pour 1000 par an.
La caractéristique principale de la maladie est son polymorphisme clinique.
Lorsque qu'elle survient chez une femme enceinte la fièvre q aiguë est très rarement symptomatique (10% contre 75% en dehors de la grossesse) mais peut se révéler par un avortement , un accouchement prématuré ou des défauts foetaux.
Dans des études menées dans le sud de la france, la fièvre q était un réel problème de santé publique, avec 1 cas pour 540 grossesses alors que la toxoplamose est de 1 à 4 pour 1000 et la rubéole 2 pour 100000.
Les recommandations du centre national de référence sont de dépister la fièvre Q pour les femmes enceintes exposées (vétérinaires rurales, auxillaires, éleveuses) ou lors d'épidémie une sérologie systématique en début de grossesse est requise.
Celles dont la sérologie est négative doivent être suivies régulièrement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Mar 13 Avr 2010 - 16:06

suite
Celles dont la sérologie est négative doivent être suivies régulièrement, avec une sérologie mensuelle, et leurs contacts avec les animaux sont limités.
En particulier, il convient quelles évitent de participer au mises-bas et de manipuler des placentas
Dans ce document ces deux spécialistes de la fièvre Q rappellent le mode de contamination
l'infection s'effectue principalement par inhalation d'aérosols contaminés, mais aussi par des poussières transportées à distance par le vent,
la quantité de bactérie pour contaminer un être humain est extrêmement faible,
l'infection peut également être du à la consommation de produits laitiers non pasteurisés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lor0055

avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 69
Localisation : à 15 km à l'est de Rennes,exploitation qui vient de passer entre les mains de plus jeunes.
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: fièvre q en France   Jeu 15 Avr 2010 - 14:11

Anestel, Mme M. vétérinaire que je vous ai passée au téléphone, pendant sa vacation hier, elle a contracté la fièvre Q, lors de sa première année de coopération dans le cabinet où elle travaille. Il eut été souhaitable que les mesures préconisées maintenant l'eussent été plus tôt.
..
des données lues ici :"il existe 50 cas de personne contaminée sur 100.000 par an.
parmis ces 50 cas seul 4 % sont graves et nécessites une hospitalisation, et ne concerne que la forme aïgue de la maladie.
soit 2 personnes par an....." Erreur mathématique flagrante !
..
Vous avez compris et corrigé : 50 personnes contaminées sur 100.000 par an, on arriverait donc à 30 000 pour 60 millions de Français
Or, sur 15 millions de Néerlandais, combien de cas recensés ? vous rechercherez, 3500 je crois. Ce qui amènerait une conclusion peu réjouissante, dans ce cas ! On comptabliserait un taux de contamination double, en France. A méditer, car si c'est ça :
"relativiser un peu les choses", et bien, relativisons !
..
Vous savez tous que dans le cadre de la Politique Agricole Commune, dans vos déclarations 2010, vous pouvez bénéficier d'une participation .... pour vos assurances calamités récoltes. Savez-vous que les mesures similaires sont envisagées pour 2011, pour les calamités d'ordre sanitaire. J'avais dit, il y deux ans, que fièvre Q allait conduire à des mesures désastreuses, que n'avais-pas dit ? Des troupeaux n'ont ils pas été euthanasiés ?
...
Les autorités, dans leurs bureaux, ne permettent pas à Gus, en Belgique de reconstituer son troupeau pour absence de CSO tremblante, mais permettent de répandre la fièvre Q, et "il faut vivre avec" a-t-on lu. Mais, on marche sur la tête ! Bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moulindeliffre.jimdo.com/
gus1420

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 44
Localisation : belgique
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Jeu 15 Avr 2010 - 14:46

tres juste lor pas de commentaire , tu as tout dis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Jeu 15 Avr 2010 - 16:45

un petit exemple de document, celui-ci concerne chypre...........

CERTIFICAT SANITAIRE POUR L'IMPORTATION PAR LE MAROC DE CAPRINS REPRODUCTEURS EN PROVENANCE DE CHYPRE
.
J. FIEVRE Q
1. Ne présentent aucun signe clinique de fièvre Q le jour de leur chargement.
2. Proviennent d' une exploitation ou il n* a été constaté aucun cas de fièvre Q ;
3. Ont subi un traitement antibiotique par un médicament agrée et efficace contre l*
agent causale de la fièvre Q, administré conformément aux recommandations du
fabricant.
Dénomination du médicament et principe actif ;
Date et durée du traitement :
Délai d'attente du médicament :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lor0055

avatar

Nombre de messages : 6076
Age : 69
Localisation : à 15 km à l'est de Rennes,exploitation qui vient de passer entre les mains de plus jeunes.
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: fièvre q en France   Jeu 15 Avr 2010 - 23:40

Ayant exercé dans un tout autre domaine.... j'ai retenu cette phrase, déjà publiée:
"Il est demandé au femmes enceintes de ne pas accompagner les enfants dans les visites de fermes, même les fermes pédagogique". Or à qui fait-on appel dans nos écoles maternelles?
Ceci n'a rien de confidentiel à diffusion resteinte. Et ceci non plus:
"L’EFSA invite les États membres à fournir les dernières informations disponibles sur la présence de la fièvre Q chez les animaux dans leurs pays respectifs.
L’EFSA émettra également, au printemps 2010, un document d’orientation destiné aux États membres sur la surveillance et le signalement de la fièvre Q chez les animaux.

Cadre règlementaire européen
La directive 2009/99/CE sur la surveillance des agents zoonotiques requiert des États membres de l’UE qu’ils surveillent et qu’ils signalent les cas de fièvre Q chez les animaux confirmés par la situation épidémiologique. De plus, la décision 2000/96/CE de la Commission, modifiée par la décision 2003/534/CE, définit la fièvre Q chez l’homme comme une maladie contagieuse à surveiller et à contrôler dans l’UE."

Le printemps 2010, c'est bientôt. Préparons les CSO Fièvre Q , pour que les troupeaux ne soient pas interdits de reproduction ( comme aux Pays-Bas, si, si, renseignez-vous. Là-bas, on n'entend pas bêler). Ni euthanasiés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moulindeliffre.jimdo.com/
pierrotzen

avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Sam 17 Avr 2010 - 2:57

Je me demande si vous en faites pas un peu trop, certes la fièvre Q peut être dangereuse mais il y a bien d'autres substances connues (alcool,tabac,drogues,médecine allopathique excessive) qui sont libres de circuler sans contrainte,dans quelles proportion des fromages ont infectés des personnes?.Si on suit le même raisonnement il faudrait fermer les débits de boissons,bureau de tabac,appliquer le principe de précaution au plombages à 50% de mercure et à toutes substances ayant des effets secondaires.J'ai résisté à des trucs bien plus dangereux que la fièvre Q .Je crains beaucoup plus nos services parano-vétérinaires que les maladies contre lesquelles ils sont sensés nous protéger.
Désolé de ne pas suivre votre raisonnement.
Amicalement.
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Sam 17 Avr 2010 - 16:27

cela concerne plus la belgique, (mais les décisions finales seront européennes), cet avis découle des autres articles, je mets les liens pour le contexte
Le Comité scientifique, s’est limité dans cet avis à commenter les mesures qui ont trait au secteur caprins et ovins.
concernant le lait et les produits laitiers, ce document s'appuie sur les études faites dans ce domaine et résume la problématique, qui est effectivement pas le principal mode de contamination,

AVIS RAPIDE 08-2010
Concerne : Argumentaire du secteur professionnel concernant les mesures de lutte contre la fièvre Q (dossier Sci Com 2010/05)

Restrictions concernant la vente et le transport des animaux
Le Comité scientifique est d’accord avec la nécessité soulevée par le secteur professionnel d’instituer des restrictions à la vente et le transport des animaux infectés. Comme indiqué dans le conseil urgent 01-2010, le Comité scientifique


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avis rapide approuvé à la séance plénière du Comité scientifique du 19 mars 2010
Concerne : Recommandations relatives à la fièvre Q chez les petits ruminants en Belgique (dossier Sci Com 2009/37)
Conseil urgent approuvé par le Comité scientifique le 15 janvier 2010
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avis de la FICOW au sujet du projet d’Arrêté ministériel fixant des mesures
particulières de lutte contre la Coxiella burnetii
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Fédération Interprofessionnelle Caprine et Ovine Wallonne (FICOW)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Sam 17 Avr 2010 - 18:05

pierrotzen a écrit:
Je me demande si vous en faites pas un peu trop, certes la fièvre Q peut être dangereuse mais il y a bien d'autres substances connues (alcool,tabac,drogues,médecine allopathique excessive) qui sont libres de circuler sans contrainte,dans quelles proportion des fromages ont infectés des personnes?.Si on suit le même raisonnement il faudrait fermer les débits de boissons,bureau de tabac,appliquer le principe de précaution au plombages à 50% de mercure et à toutes substances ayant des effets secondaires.J'ai résisté à des trucs bien plus dangereux que la fièvre Q .Je crains beaucoup plus nos services parano-vétérinaires que les maladies contre lesquelles ils sont sensés nous protéger.
Désolé de ne pas suivre votre raisonnement.
Amicalement.
Pierre

bonjour,
il y a une grande différence en tant qu'éleveur
tu ne seras pas responsable du type qui as trop bu et conduit sa voiture ensuite (le débitant boissons peut l'être)
si c'est toi qui boit, qui fume, c'est ton choix
par contre si tu vends des animaux avec une maladie contagieuse à l'homme, et ce, pas seulement la fièvre Q, et si le risque est connu c'est le principe de prévention, cela rentre dans l'analyse des risques, et outre la partie éthique, si une personne porte plainte c'est la responsabilité de l'éleveur qui est engagé et si tu connaissais le risque, demande à tes assurances si elle te couvrent bien dans ce cas ?
si tu vends des animaux à un autre éleveur qui lui veut vendre du lait cru, et qu'il se trouve avec une interdiction de vente pendant un an parce qu'il a eu un cas de fièvre Q, la responsabilité du vendeur est entière et constitue un dol, c'est vice caché et vente d'animaux impropres à l'usage auxquels ils étaient destinés (code civil)
la contamination par aérosols va peut-être infecter des personnes non-éleveurs, s'il y a des personnes malades il peut y avoir une étude épidémiologique, une responsabilité sera recherchée, s'il y a jurisprudence, que feront les personnes qui ont des séquelles graves ? que feront tes assurances ?
actuellement il y a de nombreuses publications scientifiques dans beaucoup de pays concernant la fièvre Q, notamment pour connaitre la séroprévalence chez les animaux et chez les humains, nous avons en France un centre de recherche important à Marseille pour la FQ humaine, les mises en garde du danger de la FQ ne sont pas récentes et on continue de "faire l'autruche" mais qui paiera l'addition s'il y a restriction de circulation et de vente, je mise sur les éleveurs, parce que les ddsv et autres administratifs toucheront toujours leurs salaires, les industriels trouveront une solution,
mais les petits producteurs ?
la différence est là
pour la fièvre Q humaine je ne serais probablement pas objective puisque malade
mais pour les humains qui sont porteurs, et pas malades, il y a quand même un risque pour les dons de sang, pour les femmes enceintes le risque de fausse-couche et de stérilité n'est pas anodin et là on touche aussi un sujet sensible......
sur ce, bonne nuit à vous

Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Mar 11 Mai 2010 - 16:39

Messieurs taureaux SORTEZ COUVERT
Messieurs humains de même

Zoonose : fièvre Q ( coxiella burnetii )
résumé des documents en traduction automatique,,,,,

Isolation of Coxiella burnetii from bull semen.
Isolement de Coxiella burnetii à partir du sperme de taureaux.


Des observations précédentes relatives à la diffusion de Coxiella burnetii entre les animaux de laboratoire appuient fortement l'hypothèse de la transmission vénérienne.
Sérum et les échantillons de sperme, de 57 taureaux destinés à l'insémination artificielle, ont été analysés pour détecter les anticorps spécifiques de phase II C. burnetii et la présence de l'organisme, respectivement.
Viable C. burnetii ont été détectées dans le sperme de taureaux séropositifs. . Ces résultats indiquent la possibilité de la transmission sexuelle de C. burnetii entre les bovins et approfondir nos connaissances sur l'épidémiologie de l'organisme.
Les procédures utilisées pour les enquêtes sur l'origine de l'infection et la voie d'Tran-mission devrait être modifié pour tenir compte de ces remarques en considération.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sexually transmitted Q fever.
Sexuellement transmissibles, la fièvre Q. 2001


Nous rapportons la transmission sexuelle de Coxiella burnetii à partir d'un homme ayant acquis la fièvre Q au travail, à sa femme.
Quinze jours après le coït, son épouse a également développé sérologiquement prouvée de la fièvre Q aiguë.
C. burnetii séquences d'ADN ont été détectés par réaction en chaîne par polymérase (PCR) réalisée sur des échantillons obtenus à partir du sperme du mari à 4 et 15 mois après l'apparition de la fièvre Q aiguë, mais les résultats de PCR ont été variable à 23 mois, indiquant la présence de quelques organismes .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marianne



Nombre de messages : 3223
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Fièvre Q en France   Jeu 8 Juil 2010 - 17:21

Investigation d’une épidémie
de fièvre Q dans le département
des Hautes-Alpes
Avril–Août 2008

extrait
4.7 Enquête environnementale et vétérinaire

Le 17 juillet 2008, la DDSV a adressé à la Cire Sud la liste et la
localisation des avortements ovins, caprins et bovins déclarés par les éleveurs aux services vétérinaires, ainsi que la distribution des
cas animaux présumés de fièvre Q au sein du département des
Hautes-Alpes en 2008 (figure 3). On constate une concentration
d’animaux présumés de fièvre Q dans le Gapençais et peu d’animaux
présumés de fièvre Q dans le Briançonnais et le Guillestrois.

4.8 Mesures prises
Le 21 juillet, l’Établissement français du sang Alpes-Méditerranée
a vérifié si les 12 cas de fièvre Q avaient donné du sang dans le mois précédant l’apparition de leurs symptômes. Aucun n’avait fait de don de sang au cours de cette période à risque, mais 2 de ces cas, donneurs de sang réguliers, ont pu être exclus du don pour deux ans, comme le prévoit le référentiel des contre-indications médicales.

5 Discution
L’enquête vétérinaire a mis en exergue certaines difficultés de traçabilité concernant la liste des épandages de fumiers, la déclaration des avortements (ovins, bovins, caprins) et les lieux de déplacements des animaux hors transport à l’abattoir de Guillestre,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oliveraie83



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: TRAITEMENT ANCESTRAL    Sam 17 Juil 2010 - 23:27

Je ne suis pas éleveuse mais depuis l'enfance je fréquente le milieu pastoral et quand les ovins ou caprins avaient des problèmes d'avortement, les anciens les faisaient paître dans des "places" pleines de THYM puis d'autres pleines de SAUGE.

Je sais que l' ECHINACEA ANGUSTIFOGLIA (homéopathie) est un excellent antiseptique naturel.

BON COURAGE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fièvre Q en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vaccination Fièvre Catharrale
» la fièvre catharale arrive
» Fièvre persistante sans autre symptôme
» fièvre?
» fièvre catarrhale ovine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Alliance-Elevage.com :: Alliance Pastorale :: Question ALIMENTATION, SANTE ANIMALE...-
Sauter vers: